Breaking News

Vancouver: la destination idéale pour un séjour linguistique

About the author

Rahel Müller: fascinée par le Canada depuis toute petite, c’est un rêve de toujours que j’ai réalisé en partant en séjour linguistique à Vancouver . Tout d’abord un peu inquiète d’être si loin de la maison, j’ai depuis été saisie par la fièvre du voyage et suis impatiente de découvrir d’autres régions du monde.

Je vais vous révéler pourquoi en quelques points:

1. Population asiatique

Oui, Vancouver compte une (très) importante population d’origine asiatique. Certains Canadiens ont même surnommé la ville Hongcouver. Ce phénomène, ressenti comme dérangeant par certains, m’a paru très intéressant d’un point de vue culturel, et surtout culinaire. Chaque coin de rue abrite des restaurants proposant des spécialités asiatiques toutes plus délicieuses les unes que les autres: des sushis japonais aux nouilles chinoises, en passant par le barbecue coréen. Il y en a de toute façon pour tous les goûts!

Barbecue coréen
Barbecue coréen

2. Bière

C’est LA boisson nationale au Canada. Même si elle est plutôt chère par rapport à celle de la Suisse, il n’y a rien mieux à mon avis par une douce journée de printemps ou pour les jours d’été torrides. Le choix entre différentes bières est immense: des plus claires aux plus foncées, des plutôt douces aux plus amères.

3. Cactus Club

Comme je l’ai déjà mentionné, Vancouver a énormément à offrir d’un point de vue culinaire. Le Cactus Club a été mon endroit favori jusqu’à la fin. Non seulement la nourriture m’a entièrement convaincue, mais le service et l’ambiance étaient eux aussi excellents.

4. Deep Cove

Une magnifique baie au nord de Vancouver, qui est l’endroit idéal pour une grillade pendant les chaudes journées d’été. Ceux qui ont envie de faire du sport peuvent louer un kayak directement sur place ou escalader le Quarry Rock – vue imprenable garantie! Quand à ceux qui préfèrent quelque chose de plus confortable, ils peuvent s’allonger dans l’herbe avec un livre et profiter du calme.

Deep Cove
Deep Cove

5. East Hastings Street

La maison des sans-abri. Comme le climat est assez doux à Vancouver, même en hiver (les températures ne descendent jamais en dessous de zéro), la ville est également fort appréciée des sans-abri. Même si, au premier abord, c’est plutôt inhabituel pour nous les Suisses, on s’habitue relativement vite à voir des hommes et des femmes dormir dans la rue. Fondamentalement, il n’y a aucune raison d’avoir peur, mais, en tant que femme, je préfère éviter la East Hastings Street, surtout la nuit.

6. Amitié

En ce moment, Vancouver est une destination très populaire pour les étudiants fréquentant les écoles de langues. Il n’y a donc aucun problème pour nouer des contacts et échanger avec d’autres cultures, mais ce qui est un peu énervant pour nous les Suisses (ou peut-être un avantage?), ce sont les nombreux autres Suisses, qui, même dans ces circonstances, ne parlent pas anglais, mais suisse-allemand. Mon expérience m’a toutefois prouvé qu’on peut aussi très bien parler anglais entre Suisses, le grand avantage étant que tous ces nouveaux amis (suisses) ne seront jamais loin, même une fois de retour à la maison.

7. Granville et Robson Street

Les deux principaux axes du centre-ville. Sur Granville et Robson Street, on trouve tout ce que le cœur désire: des magasins, des restaurants, des bars, des pubs, des clubs, etc., …  Bref, impossible de s’ennuyer dans ces deux rues. Et avec le Pacific Center – le centre commercial sur Granville Street, il y a toujours de quoi s’occuper, même en cas de pluie torrentielle.

8. Gratte-ciel

Jusqu’à la fin, j’ai été fascinée tous les jours par les gratte-ciel du centre-ville, qui sont pour la plupart en verre. Par beau temps, ces tours se dressent, majestueuses, vers le ciel bleu. Un conseil: par une journée ensoleillée, prenez le Sea Bus en direction de North Vancouver et profitez de la vue sur  la ligne d’horizon du centre-ville de Vancouver!

9. Ice Hockey

Les fans de hockey sont sans aucun doute au bon endroit à Vancouver. Lors des matches des Vancouver Canucks, la ville se trouve comme dans un état d’urgence. Si les billets saisonniers normaux sont encore relativement abordables, le prix des billets pour les matches éliminatoires est prohibitif. Ceux qui s’intéressent au hockey sur glace ne voudront cependant pas manquer de telles occasions.

10. Jetlag

Certaines personnes n’en souffrent pas du tout, alors que d’autres peuvent passer jusqu’à une semaine à s’en remettre. Je fais malheureusement partie de cette deuxième catégorie. Pour nous Suisses, il est malheureusement inévitable lorsque nous voyageons jusqu’à Vancouver. Mon expérience m’a toutefois montré que même si le jetlag est pénible, il finit toujours par passer.

11. Canadiens

La (sur)amabilité. Si vous marchez sur les pieds d’un Canadien, c’est lui qui s’excuse. Si vos pièces de monnaie tombent par terre alors que vous payez, le Canadien va s’excuser et tenter de vous faire croire que vous n’y êtes absolument pour rien. Oui, il m’est quelquefois arrivé de sourire, voire de rire ouvertement de la (sur)amabilité des Canadiens. Certaines choses qui peuvent parfois nous paraître presque ridicules sont tout à fait normales au Canada. Et je trouve cela génial! J’ai rarement connu des gens aussi chaleureux. Et lorsque vous marchez dans la rue avec une carte sans trop savoir où vous allez les premiers jours, vous appréciez certainement de recevoir l’aide de ceux qui connaissent les lieux, non?

12. Language School

Le quotidien scolaire fait évidemment partie de tout séjour linguistique et, s’il s’avère parfois un peu pénible, il est la plupart du temps amusant et (dans mon cas) très instructif. En m’envoyant à Global Village , Boa Lingua m’a  fourni une excellente école, fiable et bien organisée à tous les niveaux. Notre enseignante était super et les heures passées à l’école filaient sans que je m’en rende compte. Global Village proposait par ailleurs un vaste programme d’activités. Il n’y avait donc jamais moyen de s’ennuyer.

Global Village Vancouver
Global Village Vancouver

13. Metrotown

Metrotown se trouve un peu à l’extérieur du centre-ville, mais on y parvient en une quinzaine de minutes de Skytrain. Par rapport à ceux qu’on a en Suisse, il s’agit d’un gigantesque centre commercial dans lequel vous n’aurez aucun mal à vous perdre. Voilà une activité idéale pour les jours de pluie, particulièrement fréquents en mars.

14. Vie nocturne

Vancouver compte de nombreux pubs, bars et clubs, alors il y en a certainement pour tous les goûts. Par rapport à la Suisse, les cocktails et les longdrinks sont (parfois beaucoup) moins chers. Il faut payer une entrée pour accéder à la plupart des clubs, dont certains sont plus chers que d’autres. La musique m’a généralement convenu lors de mes sorties, et si cela n’était pas le cas, nous allions simplement dans un autre bar.  Tous les mardis, c’est beer pong au Cambie Pub et, le jeudi, il y a le karaoké  au Malone’s Pub. Deux soirées incontournables, surtout pour les élèves de l’école de langues! Le seul inconvénient de la vie nocturne canadienne: les clubs ferment tous à 3 heures à Vancouver, alors qu’à Victoria ils ferment dès 2 heures. Autre point à ne pas oublier: en Colombie britannique, on n’est considéré  majeur qu’à partir de 19 ans, ce qui signifie que l’alcool et l’accès aux clubs sont interdits aux moins de 19 ans. Les contrôles sont plutôt stricts.

15. Cité olympique

Vancouver a accueilli les jeux olympiques d’hiver 2010, dont on peut encore voir quelques vestiges à travers la ville, notamment la flamme olympique sur Canada Place. Lors d’occasions spéciales, il arrive qu’elle soit encore allumée, ce qui rend alors ce bâtiment plus beau et plus spécial qu’il ne l’est déjà.

16. Parcs

Les gens qui imaginent Vancouver comme une grande ville avec de nombreux gratte-ciel et beaucoup de trafic n’ont pas complètement tort, mais pas ils n’ont pas entièrement raison non plus. Vancouver est probablement l’une des villes les plus vertes que j’ai jamais vues. De Stanley Park à Downtown, en passant par  Queen Elizabeth Park à South Cambie jusqu’à  Lynn Canyon Park à North Vancouver, la ville est pleine d’endroits pour échapper au quotidien urbain agité. J’ai été vraiment étonnée de constater le calme qui pouvait régner dans ces parcs! Pour les amoureux de la nature comme moi, Vancouver représente le mélange parfait entre ville et campagne.

17. Queen Elizabeth Park

Queen Elizabeth Park
Queen Elizabeth Park

18. Les Montagnes Rocheuses

Bien que situées à 9 heures de route de Vancouver, ces montagnes valent sans aucun doute le détour! Qu’il s’agisse d’une visite organisée par l’école ou de manière indépendante, les Montagnes Rocheuses sont une attraction à ne pas manquer lors d’un séjour prolongé à Vancouver. Les Canadiens étant friands de longs week-ends, on trouve toujours un moment pour partir en excursion dans les montagnes.

Lake Louise en hiver
Lake Louise en hiver (photo: Rahel Müller)
Lake Louise en été  (photo: Rahel Stössel)
Lake Louise en été  (photo: Rahel Stössel)

19. Sunset Beach et English Bay

Si vous marchez le long du Sea Wall entre Yaletown et Stanley Park, vous passerez tout d’abord par Sunset Beach, puis par English Bay. Ces deux plages se prêtent particulièrement bien aux matches de beach volley, mais les nageurs et les amateurs de bains de soleil y trouveront également leur compte. Dès le mois de mars lorsqu’il fait beau, on peut y observer quelques Canadiens (qui ont un tout autre sens des températures que nous!) prenant des bains de soleil. Personnellement, j’ai bien profité de la Sunset Beach, qui n’était qu’à 20 minutes à pied de chez moi. Et comme son nom l’indique, on ne peut pas non plus manquer d’y admirer le coucher de soleil!

English Bay
English Bay

20. Températures

Comme je l’ai mentionné plus haut, le climat est très doux à Vancouver. Il peut cependant faire assez froid à mon avis, surtout lorsqu’il pleut sans arrêt pendant plusieurs jours (ce qui n’est pas rare à Raincouver), c’est pourquoi il faut se munir d’une bonne veste bien chaude. Quant à l’été, il peut aussi être assez chaud parfois. Et ce qu’il y a de tout simplement génial, c’est que les soirées restent toujours relativement chaudes.

21. Hébergement (YWCA)

J’ai décidé de ne pas loger en famille d’accueil et d’opter pour une chambre au centre-ville à proximité de l’école, une décision que je ne regrette pas! Le YWCA est un hôtel situé à Downtown, qui comprend des chambres individuelles et des dortoirs. Ma chambre était très généreusement équipée d’un lit, d’un bureau, d’une télévision, d’un réfrigérateur, d’un espace de rangement pour les vêtements et d’un lavabo. Depuis ma chambre, je pouvais accéder directement à la douche, que je partageais avec une autre personne. Est-ce que cela a posé des problèmes? Je ne peux pas vraiment dire que non. En raison de collisions entre nos horaires, il y a eu quelques difficultés. Une fois par semaine, ma chambre était nettoyée et mes serviettes de toilette remplacées. Des cuisines étaient à la disposition de tous les résidents sur trois étages, ce qui n’a pas non plus posé de vrai problème, si ce n’est qu’un jour il a fallu patienter un moment car il y avait trop de monde dans la cuisine. L’avantage majeur de ce logement était évidemment sa proximité par rapport à l’école. Je n’ai donc jamais dû dépendre d’un bus ou du Skytrain, ni me soumettre à un horaire de transport. Dans l’ensemble, mon lieu d’hébergement était tout simplement parfait!

22. Vancouver Island

Si Vancouver Island n’existait pas, Vancouver disposerait d’un accès direct à l’océan Pacifique. L’île est rapidement accessible au moyen d’un ferry et vaut la peine d’être visitée, selon moi. Ce qui m’a plu particulièrement, ce sont la ville deVictoria (qui en tant que capitale de la Colombie britannique fait beaucoup penser à l’Angleterre) et les célèbres Butchart Gardens

23.Whistler

À environ deux heures de route de Vancouver se trouve Whistler, une destination connue avant tout pour les sports d’hiver. Mais même sans neige, Whistler est un lieu très beau et qui offre une multitude d’activités, telles que randonnées à pied ou en vélo, voire un bain rafraîchissant dans un lac lorsqu’il fait suffisamment chaud.

Rahel à Whistler
Rahel à Whistler

24. Xtreme-Activities

Les amateurs d’aventure ne risquent pas d’être déçus à Vancouver (ni ailleurs au Canada). Il est possible de s’envoler à bord d’un hydravion pour un vol panoramique au-dessus de la ville. Si vous préférez vous aventurer sur l’eau, un Zodiac vous emmène sur le Pacifique pour observer les baleines et d’autres animaux marins. Quant au kayak, il permet de descendre à partir de Deep Cove à North Vancouver jusqu’à une île voisine. Et bien plus encore … Je n’ai certes pas tout essayé, mais je n’ai entendu que du bien à propos de nombreuses autres activités. On ne s’ennuie en tout cas jamais à Vancouver!

25. Yaletown, Gastown, Chinatown

Ce sont les trois quartiers célèbres de Vancouver et mon logement se trouvait pile au milieu. À Yaletown, on trouve de très jolis pubs et restaurants. Ce quartier est particulièrement recommandable en cas de beau temps et durant les douces soirées estivales. Gastown est en quelque sorte la vieille ville – par « vieille », on entend ici une ville qui a environ 150 ans, ce qui peut sembler presque ridicule. Avec ses maisons en briques rouges et ses rues pavées, ce quartier rappelle beaucoup l’Angleterre. Quant à Chinatown, je n’ai guère besoin d’en dire davantage, le nom parle de lui-même.

26. Pour conclure …

Vancouver n’est pas seulement une belle ville: c’est une ville magnifique. Mon séjour linguistique à Vancouver est de loin le meilleur moment de ma vie , notamment grâce à tous les gens incroyables que j’y ai rencontrés! Mais peu importe la destination: un séjour linguistique est TOUJOURS une expérience qui en vaut la peine!

Besoin de conseils pour votre projet de séjour linguistique?
Contactez notre équipe de conseillers qui se fera un plaisir de vous aider dans l’élaboration de votre séjour.

Check Also

Les incontournables chutes du Niagara

Quelle ville choisir pour ton séjour linguistique au Canada (régions de l’est)

L’est du Canada offre une fusion unique entre la vieille Europe et le nouveau continent. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*