Breaking News

Séjour linguistique aux USA: 10 parcs nationaux à ne pas manquer

Les grands espaces américains captivent les explorateurs, écrivains et artistes du monde entier depuis des siècles. Cependant, la richesse des parcs nationaux est loin de se limiter aux ressources naturelles et paysages époustouflants. En effet, l’héritage historique des premiers parcs nationaux américains est également considérable. Habités depuis toujours par les indiens d’Amérique puis découverts par les pionniers, les parcs américains ont été la scène de nombreux tournants de l’histoire nord-américaine et mondiale. Savais-tu que la première idée de parc national est née aux États-Unis en 1832? 40 ans plus tard, le premier parc national du monde voyait le jour. Nous t’invitons donc à découvrir lequel dans notre exploration des 10 parcs nationaux à ne pas manquer lors d’un séjour linguistique aux USA!

Yellowstone, Wyoming

La source chaude "Grand Prismatic" de Yellowstone
La source chaude « Grand Prismatic » de Yellowstone

Et oui, Yellowstone fut le premier parc national du monde! Et il a bien mérité cet honneur. En effet, il s’agit d’un endroit vraiment unique. Le parc abrite près de 150 geysers et 3000 sources chaudes. C’est la plus grande surface géothermique au monde! Les couleurs des «piscines» chaudes défient les plus fantaisistes des artistes. En effet, elles vont du bleu marine au turquoise en passant par le vert et l’orange. Même les fumerolles reflètent parfois les couleurs des sources! Comme si cela n’était pas suffisant, la faune et la flore sont absolument spectaculaires. Tu as de grandes chances d’apercevoir des bisons, des wapitis et des ours évoluer entre les fumerolles. Le tout dans un paysage de montagnes, de canyons et de cascades à couper le souffle!

Yosemite, Californie

Facilement accessible depuis San Francisco, Yosemite est l’un des parcs les plus visités des États-Unis. Si tu es en séjour linguistique aux USA sur la côte Pacifique, ne manque surtout pas ce formidable spectacle de la nature. En effet, la glaciation et les années de réchauffement ont créé un paysage époustouflant. Célèbre pour ses forêts de séquoias géants, le parc offre par ailleurs de nombreux autres attraits comme des superbes cascades, des sommets découpés et d’imposants blocs de granit.

Death Valley, Californie et Nevada

L'immensité de la Death Valley
L’immensité de la Death Valley

Le plus grand parc national des États-Unis est saisissant et très impressionnant. L’endroit était autrefois couvert par un lac qui en s’asséchant, a formé une zone désertique de terre craquelée et de dunes aux couleurs incroyables. Par ailleurs, il s’agit de l’un des endroits les plus arides de la planète. En effet, les températures atteignent régulièrement les 50ºC!

Sequoia, Californie

Non loin de Los Angeles, le parc national Sequoia abrite certains des plus grands arbres du monde (et même LE plus grand arbre du monde). En outre, des centaines de sentiers évoluant parmi ces géants de la nature. Le parc est dominé par le Mont Whitney, la plus haute montagne des États-Unis si on ne tient pas compte de l’Alaska.

Grand Canyon, Arizona

Difficile de saisir la splendeur du Grand Canyon en photo !
Difficile de saisir la splendeur du Grand Canyon en photo!

Il s’agit sans aucun doute de l’un des parcs nationaux les plus populaires du monde et souvent un véritable symbole de l’ouest américain, et pour cause. L’expression «à couper le souffle» prend tout son sens lorsque les visiteurs s’approchent du vide pour la première fois (et même la deuxième, crois-moi!). La route sinueuse et boisée qui mène au parc ne laisse absolument rien présager de ce t’attend… Et tout d’un coup, tu es au bord de ce gigantesque canyon multicolore survolé par d’immenses condors! En outre, cette merveille naturelle du monde est à l’apogée de sa beauté au lever et au coucher du soleil, ou par temps orageux. Par ailleurs, si tu te déplaces jusqu’au Grand Canyon, profites-en pour faire un tour à Monument Valley. Il ne s’agit pas d’un parc national, mais cette réserve indienne est tout aussi spectaculaire!

Glacier, Montana

Ce parc est unique de par sa situation géographique à cheval sur les États-Unis et le Canada, et tu peux facilement le visiter si tu es en séjour linguistique à Calgary ou Kelowna. Il s’agit du seul parc cogéré par deux nations! Son nom laisse présager la présence de glaciers. Malheureusement, ils sont en net recul et devraient disparaître d’ici 30 ans. Cependant, le parc compte d’autres attraits comme 762 lacs alpins, de superbes sommets découpés, de nombreuses cascades et une faune et une flore spectaculaires.

Everglades, Floride

Les "sympathiques" habitants des Everglades...
Les « sympathiques » habitants des Everglades…

Direction l’est du pays avec le parc national des Everglades, facile à visiter depuis Miami. Même si ses paysages ne sont pas les plus impressionnants de Floride, les différents écosystèmes du parc valent vraiment une visite. Le climat subtropical permet la coexistence d’alligators, de lamantins, de pumas et de panthères entre la mangrove, la jungle et les prairies. Sans oublier 200 espèces de poissons, 350 espèces d’oiseaux et 120 types d’arbres!

Acadia, Maine

Si ton séjour linguistique aux USA te conduit du côté de Boston, de New York ou même de Montréal, pars explorer le parc national Acadia le temps d’un week-end. La côte découpée, les îles rocheuses et les criques abritées du parc Acadia rappellent le Canada et offrent un avant-goût de grand nord. Tu apercevras peut-être même des baleines! Le parc est sous son plus beau jour en automne, lorsqu’il se pare de mille couleurs.

Hawai’i volcanoes, Hawaii

Quittons le territoire continental des États-Unis pour découvrir l’une des zones volcaniques les plus actives du monde, à Hawaii bien sûr. Le parc national Hawai’i volcanoes comprend deux volcans actifs dont l’activité est clairement visible. Émissions de soufre, tunnels de lave et cratères t’attendent! Selon la légende hawaïenne, la déesse du feu Pele vivrait dans le cratère Halema’uma’u.

Denali, Alaska

Une mère orignal et son petit à Denali
Une mère orignal et son petit à Denali

Et si tu as eu un peu trop chaud en explorant les volcans hawaïens, rien de tel qu’une petite escapade en Alaska pour te rafraîchir! Le (relativement) long voyage jusqu’à la «dernière frontière» en vaut vraiment la peine. En outre, ce n’est pas si loin si tu es en séjour linguistique dans l’ouest du Canada, par exemple à Vancouver. Le parc national Denali tient son nom de la montagne Denali (aka Mt McKinley), le plus haut sommet des États-Unis, culminant à 6190 mètres. Cet imposant sommet éternellement enneigé domine l’un des territoires subarctiques les plus sauvages des États-Unis. Une seule route traverse le parc afin de ne pas déranger ses précieux habitants, Ils comprenant orignaux, caribous, grizzlis et loups, entre autres. Ne manque pas le Wonder Lake, où se reflète le «Great Denali» par beau temps.

De la Californie au Maine en passant par l’Alaska et Hawaii, les parcs nationaux américains reflètent toute la splendeur et la richesse historique et naturelle des États-Unis. Même si les gratte-ciels de New York ou de Los Angeles te fascinent, quitte la ville le temps d’un week-end ou d’une semaine pour explorer les plus belles merveilles de cette terre d’explorateurs qui n’a pas fini de te surprendre.

Tu souhaites partir en séjour linguistique aux USA?
Demande ton devis «made in USA».

About Elinor Zucchet

Forte de plus de 10 ans d'expérience dans le secteur des séjours linguistiques, Elinor collabore désormais avec Boa Lingua et continue de partager son "virus" des voyages et des langues. Passionnée de grands espaces, ses pays de prédilection comprennent le Canada, les Etats-Unis, la Nouvelle-Zélande et le Costa Rica (liste non exhaustive bien sûr !)

Check Also

Les stars du parc national de Wapusk

Séjour linguistique au Canada: 10 parcs nationaux à ne pas manquer

Malgré ses métropoles dynamiques, c’est la nature qui caractérise le Canada. En effet, la nature …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*