Actualité
Le savoir-vivre japonais : conseils à suivre et pièges à éviter
fumer, mais responsable.

Le savoir-vivre japonais : conseils à suivre et pièges à éviter

Lorsque je pars à l’étranger, j’essaie toujours de me renseigner au préalable sur « l’étiquette » du pays que je visite. Les coutumes locales peuvent, en effet, s’avérer bien différentes des nôtres et, lorsque l’on voyage, il me semble primordial de faire preuve de respect et de s’y plier.

De tous les pays que j’ai eu l’occasion de visiter jusqu’à aujourd’hui (et ils sont nombreux), le Japon est sans doute celui qui m’a le plus dérouté en tant qu’Occidental. Le pays peut certes nous sembler proche à bien des égards, qu’il s’agisse de ses grandes villes, de sa technologie, de son niveau d’éducation élevé ou encore de son économie florissante, même si l’on remarque des différences.

japonais

Sur le métro avec une masque chirurgical.

Il possède pourtant aussi une face cachée.

La société et la culture japonaises sont très formelles et les traditions du pays, profondément ancrées dans son histoire, sont encore bien présentes malgré sa technologie de pointe et sa grande modernité.

Voici donc quelques conseils à suivre et pièges à éviter afin de ne pas mettre les pieds dans le plat pendant votre séjour linguistique au Japon.

Les conseils à suivre

1. Les remerciements

Vous constaterez bien vite que les Japonais disent merci à tire-larigot. « Arigatou gozaimasu », la formule de politesse utilisée afin de remercier, est la première expression japonaise et sans doute la plus importante que vous devrez apprendre.

2. Fumer

Dans de nombreuses villes, fumer n’est pas autorisé dans les rues, sauf dans des zones prévues à cet effet. Ceci permet d’éviter que les mégots de cigarette ne jonchent les rues et de garantir un air plus propre et respirable. Une règle simple qu’il est fortement recommandé de respecter.

3. Les masques chirurgicaux

Vous aurez sans doute l’occasion de croiser de nombreux Japonais portant des masques chirurgicaux devant la bouche. Ceci est une marque de politesse et de respect envers leurs homologues. Ils évitent ainsi la propagation des bactéries. Si vous deviez attraper un rhume, pensez aux autres et armez-vous d’un masque, comme les habitants (ils sont en vente dans de nombreuses boutiques).

4. Faire la file

Non seulement les Japonais font la file mais ils la font avec une grande discipline, ce qui peut être parfois difficile à comprendre pour les Occidentaux. Observez les gens autour de vous et les lignes indicatrices aux arrêts de bus, de métro et de train afin de savoir dans quel sens la prendre.

5. Les chaussures

Vous devrez laissez vos chaussures sur le seuil des maisons ou pensions japonaises, ainsi qu’à l’entrée de nombreux restaurants plus chics. Parfois, votre hôte vous donnera des chaussons mais n’oubliez pas de les retirer avant de fouler un tatami. En outre, il se peut que dans certains endroits, des chaussons spécifiques soient mis à disposition pour les toilettes. Veillez à ne les utiliser que pour cet usage et à ne jamais les porter en dehors des toilettes ou de la salle de bain.

Les pièges à éviter

japonais

Kyoto, le quartier des Geisha.

1. Le téléphone portable

Tout le monde possède un téléphone portable et dans les transports publics, vous verrez la plupart des gens pianoter sur leur écran, qu’ils jouent à des jeux ou s’adonnent aux réseaux sociaux. Pourtant, passer un coup de fil est interdit dans les bus, les métros et la plupart des trains. Dans le Shinkansen, des zones sont réservées à cet effet. Là encore, il s’agit d’une preuve de respect mais aussi de la discrétion si caractéristique de la culture japonaise.

2. Jouer des coudes

Au Japon, tout le monde connaît sa place et c’est pourquoi des choses apparemment banales peuvent parfois prendre des heures en raison des règles et protocoles suivis à la lettre. Conservez votre calme et évitez de jouer des coudes. C’est mal vu au Japon et ne changera rien à la situation de toute façon.

3. Les pourboires

Non seulement le fait de laisser un pourboire n’est pas courant au Japon mais c’est même considéré comme impoli ! Personne ne s’attend à être récompensé pour avoir fait un bon travail (ce qui fait partie de leur grand sens du devoir).

4. Parler à tue-tête

Il est rare de rencontrer des Japonais qui parlent à tue-tête ou sont bruyants (cela ne m’est arrivé qu’une ou deux fois au restaurant avec des Japonais qui avaient visiblement abusé du Sake au cours de leur repas d’affaires). Parler à voix basse est donc un signe de respect apprécié des Japonais.

Ces conseils sont le strict minimum à connaître.

Les Japonais ont bien d’autres règles de savoir-vivre encore, en fonction du lieu et des circonstances. Il s’agit d’une population extrêmement attentionnée et polie ; il est donc très peu probable que l’on vous fasse des remarques en raison de vos maladresses, d’autant plus qu’il est facile pour les Japonais de reconnaître les étrangers. Cela vaut donc la peine de faire un petit effort et de s’adapter à la culture afin d’avoir la chance de se rapprocher de cette population si exceptionnelle.

A propos de l’auteur

Passionnée par les voyages, Simon quitte son poste de cadre après 20 ans de carrière pour devenir écrivain spécialisée dans les voyages et consultante en communication numérique. Partez à la découverte des grands espaces, de l’art et de la culture autour du monde ! Simon vous invite à la suivre sur son site Internet Wild About Travel.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*