Actualité

Un quotidien agréable à Nosara

A propos de l’auteur

Je suis étudiante en Suisse et j’écris également à mes heures perdues. Au Costa Rica, je fais de nouvelles expériences, comme par exemple le surf ou la dégustation de délicieux empanadas dans un des cafés.
Surf

Surf

J’ai toujours eu envie d’apprendre de nouvelles langues. Apprendre l’espagnol à Nosara, comme je le fais maintenant, c’est vraiment plus simple et plus cool que l’apprendre à l’école en Suisse. A mon arrivée à Costa Rica, je ne savais rien dire d’autre que « hola » et « playa ». Après seulement six semaines de cours au Nosara Spanish Institute, je suis sûre que j’arriverai à me débrouiller lors de mes prochains voyages.

Le fait d’habiter dans ma famille d’accueil m’a sûrement aidée. Je ne peux que recommander ce type de logement. De cette manière, je peux et je dois parler espagnol même après l’école. J’ai été accueillie et intégrée de manière très chaleureuse et je me suis donc rapidement sentie bien et habituée à cette nouvelle vie. Jusqu’à quatre autres étudiants ont vécu avec moi dans cette famille. Ce mélange entre famille d’accueil et foyer d’étudiants m’a permis à la fois de nouer des contacts avec une famille d’autochtones, et de découvrir leur culture plus en profondeur.

D’autre part, il a été facile d’entreprendre des choses avec mes amis. Après l’école, nous nous rendions ensemble à la plage où nous surfions, allions nous baigner ou lézardions tout simplement sur notre serviette de plage. Parfois, nous partions en vélo à la découverte d’autres plages magnifiques dans les environs, ou encore nous suivions des cours de yoga.

L'une des nombreuses plages de Nosara

L’une des nombreuses plages de Nosara

Ma mère d’accueil cuisinait tous les soirs de bons petits plats typiquement costaricains avec du riz, des haricots, des légumes et de la viande. Après le dîner nous faisions nos devoirs ou nous bavardions un peu avant d’aller nous coucher, souvent de bonne heure. La chaleur était étouffante. Et pour être honnête, il ne se passe pas grand-chose à Nosara. C’est une ville paisible qui attire de nombreux surfeurs mais où il est plutôt difficile de faire la fête. Je me suis demandé au début ce que j’allais bien pouvoir faire ici pendant sept semaines. Mais un certain quotidien tranquille s’est installé: école, sieste pendant la grande chaleur du midi puis surf, yoga ou vélo. Au fil du temps, je m’y suis tellement habituée que j’ai eu du mal à faire mes adieux la semaine suivante.

La famille d’accueil dans laquelle j’ai eu la chance  de passer mon séjour linguistique me manquera à coup sûr. J’y ai vécu de très bons moments! Peut-être même les meilleurs.

Lis aussi le premier article de Deborah : « Nosara – Masoala-Halle live« 

L'espagnol, oui mais dans un autre pays?
Nous proposons des séjours linguistiques pour apprendre l’espagnol dans onze pays, en plus du Costa Rica. Informe-toi sur notre site Web.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*