Actualité

Quoi faire, quoi éviter si tu passes un entretien en anglais

A propos de l’auteur

Ceci est un article invité, rédigé par notre partenaire Kelly Services, spécialiste en matière de ressources humaines. Kelly Services apporte sa expertise en matière de recrutement, ainsi que des solutions pour la gestion de personnel et la recherche d’emploi.

Passer un entretien dans une langue différente… pas si évident.

Mais pas de panique, bien préparer un entretien d’embauche en anglais n’est pas si compliqué. Deux hypothèses sont envisageables : Soit l’entretien est mené intégralement en anglais et là tu es directement mis en situation. Soit le recruteur passe, sans prévenir, à des questions en anglais. Afin de ne pas être déstabilisé, voici ce qui pourrait t’aider à surmonter ces difficultés.

Quoi faire si tu passes un entretien en Anglais

S’auto-évaluer: La plupart des personnes ne connaissent pas leur niveau d’anglais. Soit elles se surévaluent, soit elles se sous-évaluent. Il faut donc d’abord essayer de savoir quel est son véritable niveau. Pour cela, tu peux passer un test linguistique en anglais chez Boa Lingua. Si besoin, tu pourras alors opter pour un séjour linguistique en immersion ou des cours de perfectionnement, le but étant de se sentir à l’aise avec la langue de Shakespeare et d’optimiser ses chances lors de l’entretien.

Réviser à fond le vocabulaire spécifique au secteur dans lequel tu as postulé.

Anticiper les questions qui te seront posées: Tu ne dois pas te présenter à un entretien d’embauche sans avoir pensé en amont à ce que le recruteur te demandera.

Prépare par écrit des réponses claires: Cela te paraît peut-être un peu studieux, mais c’est un passage obligé. Une fois que tu auras fait tes fiches, tu en auras l’utilité.

Simulations d’entretiens: Si tu t’entraînes avec un véritable anglophone, tu auras beaucoup moins peur lorsqu’il faudra faire face à ton futur recruteur.

Familiarise toi avec les sons en anglais: Regarde des films en anglais, par exemple

N’hésite pas à faire répéter ton interlocuteur avec politesse.

N’hésite pas à lui demander de parler plus lentement au moyen d’un : « Could you speak slower, please ? »

Ce qu’il faut éviter

Comme pour n’importe quel entretien, sois à l’heure.

Évites de plagier l’accent américain ou anglais.

N’apprends pas de réponses toutes faites par cœur, il faut avant tout paraître naturel et spontané.

Ne fais pas une fixation sur les fautes de grammaire. L’important, c’est de te faire comprendre.

Pour le reste, comme en français, il faut

Collecter un maximum d’informations sur l’emploi visé et sur l’entreprise (activités, culture, ambitions, enjeux). Tente de prévoir les attentes du recruteur. Aide-toi du site Internet de l’entreprise, de l’offre d’emploi, de la presse.

Affine tes arguments. Pendant l’entretien, tu devras convaincre en peu de temps sans te laisser déstabiliser. Analyse ton CV au regard des besoins de l’employeur et sélectionne tes arguments à l’avance. Ne te contente pas de lister tes compétences et tes expériences, démontre ce que tu peux apporter à l’entreprise et prévois des exemples concrets, pertinents.

Salaire. Si le recruteur ne l’aborde pas lui-même, ce sera à toi de le faire. Parler salaire est délicat alors sois clair avec toi-même avant de te lancer dans les enchères. Étudie les rémunérations moyennes pour ce type de poste, selon le secteur et les responsabilités. Tu devras proposer une fourchette crédible et savoir d’avance jusqu’à combien tu peux baisser tes prétentions.

Mets-toi en situation. 
Rien de tel qu’une petite répétition pour se sentir fin prêt. Oublie ta réserve, sors micro ou miroir et réponds à voix haute aux questions de l’employeur fictif. N’hésite pas à t’enregistrer pour identifier tes erreurs. Les tics de langage et les signes de stress, par exemple, sont à surveiller attentivement.

Et après… Capitalise sur ton expérience ! Dès la sortie de ton entretien, note les questions qu’on t’a posées, identifie tes erreurs, cerne qu’elle aurait été la meilleure réponse. Et si tu n’es pas retenu, surmonte ta déception et appelle le recruteur pour qu’il t’explique la raison de son refus. Autant d’éléments qui t’aideront à mieux rebondir au prochain coup.

Conclusion (En bref)

Un conseil pour un entretien d’embauche en anglais consiste à axer principalement ta recherche et tes révisions sur le vocabulaire. Sache que l’on te pardonnera plus facilement un accent approximatif ou quelques fautes de grammaire que le manque de mots pour t’exprimer. Il est judicieux de bien connaître son niveau d’anglais pour bien se préparer. Il est possible d’apprendre l’anglais à l’étranger par le biais de Boa Lingua et de se perfectionner dans cette optique. Un cours d’anglais bien ciblé permet d’évoluer plus rapidement et de voir ses progrès.

Cambridge n’est pas seulement une ville anglaise, c’est aussi le nom d’un des diplômes de langue les plus importants au monde. Il vous permet de faire valoir vos connaissances linguistiques en anglais auprès d’une école ou d’un employeur partout dans le monde !

Alors, pourquoi ne pas préparer un diplôme Cambridge lors de son séjour linguistique en Angleterre ou ailleurs?

Conseil gratuit

A propos de Karin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*