Actualité

Le Cap: oser l’aventure en Afrique

Los Angeles, Sydney ou plutôt Vancouver ? Ce sont certainement des villes trépidantes, célèbres et intéressantes. C’est parfait pour faire un séjour linguistique, n’est-ce pas ? Oui, mais pas pour moi ! Dès le début, j’avais la certitude que je ne me déciderais pas pour une ville dans laquelle mes amis et autres connaissances avaient déjà été. Le Cap et l’Afrique du Sud m’ont toujours intéressés et mon travail d’expert du voyage me permettait déjà d’organiser certains voyages au sud de l’Afrique. Comme je savais déjà que j’allais voyager en hiver et qu’à cette époque le temps est magnifique au Cap, je me suis assez rapidement décidée pour cette destination. Au final, je suis partie avec Boa Lingua en séjour linguistique au Cap avec trois autres collègues. L’aventure en Afrique pouvait commencer !

Nous nous sommes très spontanément décidées pour l’école inlingua et en fait, elle nous a convaincus grâce à sa situation géographique centrale et sa taille humaine. Cependant, je parlerais principalement de la ville plutôt que de l’école. Ceci dit, dès notre retour, nous étions tous d’accord sur le fait que l’école inlingua était le choix idéal et que nous la recommandions sans hésitation.

Le Cap vu d’en haut

Le Cap vu d’en haut

Cape Town – the mother city

Comme les habitants l’appellent affectueusement, on peut facilement la visiter en raison de sa surface. Et c’est peut-être cela qui rend la ville si sympathique. En plus, on peut y faire un tas de choses. Pour en énumérer quelques-unes seulement :

Les différentes plages de sable blanc en bordure de la ville telle Camp’s Bay vous attirent dès la fin des cours avec leurs différentes activités pour plonger dans la fraîcheur de l’eau (et quand je parle de fraîcheur, il s’agit de la température moyenne de l’eau en plein été, c’est-à-dire 15°C, donc Fraîcheur avec un grand F) ou tout simplement pour se détendre sur la plage.
Le très touristique front de mer V&A Waterfront qui est le paradis du shopping, pour prendre l’apéro ou tout simplement pour flâner.
Les montagnes locales, Devil’s Peak, Lion’s Head, Signal Hill  et l’emblème de la ville, la Montagne de la Table, vous donnent envie de faire une randonnée facile ou plus difficile. On est récompensé par une vue panoramique à 360 degrés sur la ville et l’horizon sans fin. La montée lors de la pleine lune à Lion’s Head est un moment particulièrement fort.
Les férus de shopping y trouvent également leur compte avec les différents centres commerciaux, les boutiques originales du centre-ville et surtout les innombrables marchés. Cette dernière option est une longue tradition du Cap. Qu’il s’agisse du marché aux puces quotidien sur Greenmarket Square ou du superbe marché de Woodstock, qui pour moi est incontournable pour tout visiteur au Cap ! Là-bas, en plus des vêtements et accessoires vintage créés par de jeunes artistes, des souvenirs, des meubles et autres textiles spéciaux de qualité, une vaste gamme de plats fins et d’aliments frais venant de tous les pays sont proposés dans différents stands. Un paradis pour ceux qui aiment la bonne cuisine !
Même moi, complètement ignorante de l’histoire, j’ai été complètement captivé par Le Cap. C’est tout simplement incroyable que dans un musée comme « District Six », un père de famille de l’apartheid puisse témoigner. Que tout d’un coup il ait été séparé de sa famille, et que les Noirs étaient interdits de participer au gouvernement en étant séparés des Blancs.

Au fait : Le Cap n’est pas une ville plus dangereuse que d’autres grandes villes et son taux de criminalité n’est pas plus élevé qu’ailleurs. Enfin, c’est moi qui le dis ! Il faut respecter scrupuleusement certaines règles et le reste est entre les mains du destin.

The Blue Peter, Cap

The Blue Peter, Cap

Les habitants, que l’on appelle les « capetonians », sont très ouverts et heureux de faire la connaissance de gens ayant une autre culture. Je ne peux que vous recommander un séjour linguistique au Cap. Et, je n’ai encore jamais entendu quelqu’un parler négativement de cette ville !

Nous avons suscité ton intérêt ?
Alors, fais-nous signe pour un entretien-conseil gratuit personnalisé.

A propos de l’auteur

Je m’appelle Dominic Gämperli, j’ai 22 ans. Voyager est mon passe-temps préféré – c’est d’ailleurs pour ça que j’en ai fait mon métier et que je travaille depuis 6 ans comme un expert des voyages pour une célèbre agence de voyages suisse haut de gamme.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*